Archives pour la catégorie Drachenland

Le retour des Atlantes

Forts de quelques parties sur la règle « Lotow Horror » et après avoir hachés menu les terribles prédators, les Atlantes reviennent au  Drachenland.

Basés sur les caractéristiques des cultistes, les automatons ont les règles spéciales suivantes ;

Nous sommes des machines.

  • La vie a peu de valeur : les Atlantes peuvent tirer sur une cible même s’il y a des figurines amies qui font obstacle. Ils peuvent également tirer dans les combats sans discrimination, comme indiqué dans la section sur le Tir.

  • Lent : les robots sont lourds et peu rapides, le mouvement est de 4 »

  • Armure : les armures sont en orichalque qui offre un +1 en Résistance (idem plaque de chaudière

  • Champs électrique : les armures génèrent un courant électrique qui compte comme un couteau au corps à corps

  • Même pas peur : ils combattent jusqu’au bout, pas de test de cran à faire

Ils sont maintenant encadrés par le Grand Méchatron, un nouveau modèle produit par les forges atlantes.

Le retour des Atlantes dans Drachenland p1030369-300x225

  • Grand Méchatron 

M

T

C

F

R

A

B

Cr

Rép

Cha

10 »

4

3

3

4

2

2

-

2

1

Equipements spéciaux :

  • Cage de Faraday : donne une protection de +1 en résistance à tous ceux qui dans un rayon  de 6 » lorsque la cage est activée. Il faut un tour pour recharger le condensateur après l’utilisation.
  • Tuyères à vapeur : vole et se déplace à la vitesse d’un cheval, ignore les terrains difficiles.

p1030367-146x300 dans Drachenland

La bande compléte est ici.

 

fichier pdf Atlantes

 

Des petite bêtes … !

Des petite bêtes ... ! dans Drachenland Compsognathus-286x300Gros comme une dinde, rapide comme une autruche, Compsognathus mesurait à peine 1m de long et se nourrissait d’insectes et de petits vertébrés.

Pas de quoi inquiéter les explorateurs du Drachenland ou les chasseurs de Saurian Safari.


P1020787-300x225 dans Drachenland

P1020784-300x225

P1020788-300x225

Quoique ! « Compso » ne  chasse jamais seul et sa morsure est venimeuse … …

(figurines magister militum).

 

 

PDPL 15 : L’alizé

3 mois après l’incendie qui avait failli détruire le vaisseau, l’Alizé était enfin terminé et prêt pour le 1er vol inaugural, les essais techniques étaient concluants, la chaudière à étherite fonctionnait à plein rendement, les 2 réservoirs de poupe recueillaient les gaz de combustion riches en éther qui permettaient la sustentation du vaisseau, et la propulsion quant à elle, était assurée par  les 2 hélices arrières.

Rasé de près et fumant un de ces fameux cigares du Drachenland, Jules Verne arpentait le pont, impatient de tester le vaisseau et de se lancer ensuite pour son tour du monde. Il restait encore à recruter un équipage qui serait capable de s’entendre avec Oto son imposant et énigmatique garde du corps.

p1020625.jpg

Arrivé en ville le lendemain de l’incendie, l’atlante avait  semé la panique en se dirigeant vers l’hôtel central. Tiré de son sommeil par le fracas de la porte de chambre volant en éclat, Jules fut pétrifié de peur tandis que l’automaton se dirigeait vers lui et s’asseyait le plus tranquillement du monde dans le fauteuil. A compter de ce jour, Jules Verne fut constamment accompagné par Oto, et avec un tel protecteur  le chantier put reprendre en toute tranquillité. Bien entendu la présence d’un automate atlante en disait long sur leur connaissance du projet  Verne et de l’intérêt qu’ils lui portaient mais Jules ne s’en préoccupait pas trop pour le moment.

Le jour du départ approchait pour le premier vol prévu à destination du fort Napoléon et une certaine tension était palpable. De plus en plus de curieux et d’étrangers arrivaient en ville et la peur d’un nouvel incident était dans toutes les têtes, la présence de l’atlante n’aidait pas à  rassurer la populace.

Mais Jules Verne était bien déterminé à aller jusqu’au bout de l’aventure … …

p1020629.jpg

p1020626.jpg

L’Alizé recrute, si vous souhaitez faire partie de l’aventure, envoyez-moi la photo (sur fond bleu de préférence) de l’une vos figurines  avec un petit background du personnage, le capitaine Verne vérifiera ses compétences et décidera si votre personnage peut ou non embarquer. Attention le nombre de place est restreint.

PDPL 12 : Le projet Verne

La brise de l’océan intérieur chahutait tranquillement  la tête des bambous. Un vol de ptérodactyles à la recherche de nourriture s’élançait vers l’ouest. Assis à la terrasse d’un café, Jules Verne contemplait avec émerveillement ce nouveau paysage.

« Quelle étrange découverte que le Drachenland  » songeait-il, « un monde souterrain, obéissant à des lois scientifiques inconnues, peuplé de créatures disparues depuis des millions d’années,  et habité par des autochtones non moins mystérieux ». Les  connaissances scientifiques et convictions religieuses de chacun furent fortement ébranlées à la fin du 19ème siècle lors de l’annonce officielle de l’existence de la terre des dragons par Bismarck.

Renonçant à l’écriture de ses romans qui l’ont rendu célèbre, Jules avait l’intime conviction que son voyage le plus extraordinaire  se ferait maintenant dans les  terres inexplorées du Drachenland. Son projet était simple mais ambitieux, construire un ballon en utilisant les plus récentes technologies que pouvaient offrir le Drachenland, recruter un équipage d’hommes intelligents et intrépides et survoler  la « terra incognita »  du nouveau monde afin d’en dresser la cartographie complète. Une belle et grande aventure comme il les aimait, incertaine, risquée mais quel bel exploit à condition bien entendu d’en revenir vivant.

L’heure de son rendez-vous approchait, le patron du chantier naval lui avait promis de construire l’aérostat conformément au plan fourni, dans le délai souhaité, et avec une grande discrétion.  L’Alizé était suffisamment novateur pour susciter des convoitises et son prototype de chaudière à éther risquait fort de révolutionner les principes de la combustion.

Marchant d’un bon pas le long de la plage, une vague odeur de fumée inquiéta Jules,  et la vue des flammes s’échappant du chantier naval lui fit poussé un cri de consternation. Les ouvriers s’affairaient à jeter des seaux d’eau et à mettre en oeuvre un boyau d’incendie. Le feu fut rapidement circonscrit, mais le mal était fait.

p1020368.jpg

L’Alizé gisait sur le côté, sa structure intacte mais sérieusement endommagée. Les dégâts occasionnés par le feu allaient retarder de quelques mois  le départ de Jules Verne.

p1020364.jpg

Caché derrière un bosquet de fougères géantes, un homme observait l’agitation engendrée par l’incendie du chantier. Le résultat n’était pas celui escompté, un ouvrier étonné de le voir dans l’atelier des solvants l’avait interrompu dans ses préparatifs mais son commanditaire serait cependant satisfait … …

 

 

 

 

PDPL 11 : Quand la coloniale volait

Les nouvelles terres promises du Drachenland sont défendues par les troupes coloniales. Les ennemis sont nombreux et bien équipés. Devant ce défi, les troupes coloniales ont crée un nouveau type de soldat, le voltigeur volant capable d’intervenir rapidement et de fondre depuis les cieux sur tout envahisseur menaçant les frontières de leur pays.

p10202831.jpg

p1020283.jpg

Figurine Eureka de la gamme Pax Limpopo.

 

123

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur:

Sylvain


tomb raider en image !°ici ... |
gta legende |
metalgear |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boblog
| spartanseize
| battle